Formation à l’AFEST

Objectif : La MAFEST assure la formation par l’action des acteurs engagés dans un déploiement harmonieux et professionnalisé des Actions de FEST, participant à l’émergence d’organisations capacitantes, productives et constructives, et des collectifs et individus riches de leur capacité d’expression et d’action

Cible : La Maison de la formation-situation accompagne donc la professionnalisation d’acteurs engagés dans le travail formateur :
– les acteurs du service public de l’emploi et de la formation
– les salariés, managers et RH d’entreprises (ou inter-entreprises)
– les écoles et universités (au sein desquelles sont formés les – futurs- managers)
– les chercheurs mobilisés sur ces sujets

Moyens : Aucun consultant, aucun professionnel de l’accompagnement, n’est en capacité de satisfaire cet éventail de compétences. C’est pourquoi la MAFEST  » abrite »  des professionnels expérimentés-es, engagé-es et coopératifs, aux origines et compétences complémentaires et qui ont en commun les principes de l’apprentissage expérientiel et de l’accompagnement des collectifs de travail.

La MAFEST accompagne actuellement différents OPCO (cohésion sociale, mobilité…), réseaux de CFA (CCCA-BTP, …) dans la diagnostic et la mise en couvre d’AFEST.

 

Création de Tiers lieux du travail apprenant

Objectif :  Développer, au sein des territoires, le lien entre activité de travail et formation

  • Mailler un écosystème d’acteurs, de compétences, projets, espaces, au-delà des périmètres « historiques » (fonction de dialogue, captation et amplification)
  • Expérimenter les liens entre l’apprendre et l’agir, le travail et la formation
  • Construire des convictions pour l’action et la réflexion (fonction d’information et engagement) sur le territoire, au bénéfice du développement des compétences et de la construction des parcours professionnels
Méthode : Le tiers lieu du travail apprenant :
  • engage les acteurs et les interactions par la mise en formations-actions
  • anime la co-élaboration d’une grammaire commune
  • nourrit la transversalité
  • fait formuler et circuler de la connaissance partageable
  • insuffle des référentiels communs
  • contribue à la transformation sociale

Cible : Le tiers-lieu du Travail Apprenant amène les acteurs du territoire :

  • entrepreneurs,
  • collectifs de travail,
  • individus,
  • organismes de formation, écoles – business schools, ingénieurs-,
  • chercheurs, service public de l’emploi et de l’orientation,
  • associations,

à « faire et à réfléchir ensemble » pour comprendre le travail en vue d’en activer le potentiel formateur.

 

Moyens : Un « trois pièces »

Un « trois pièces » activant différentes fonctions :

  • la création d’un processus de design pédagogique pour co-produire des connaissances et des modalités d’usage, générer des postures créatives
  • l’accompagnement les « habitants » dans leur triple mandat (usager, acteur, auteur)
  • le management de la relation de cette « communauté »
  • l’animer des groupes apprenants pour innover