Notre objectif : rendre le travail formateur.

Nous oeuvrons pour que les entreprises deviennent capables d’initiatives et d’autonomie en matière de démarche AFEST. Il s’agit donc de rassembler les compétences nécessaires à une assistance à maître d’œuvre autonomisante. Le but étant de favoriser l’émergence d’entreprises apprenantes, l’AFEST suppose à la fois rigueur méthodologique et souplesse dans son adaptation et vigilance vis à vis de la dynamique qui va s’engager à cette occasion.

L’AFEST est un moyen de :

  • renouveler les problématiques de formation en entreprise
  • de redonner de la valeur à la transmission des savoirs professionnels contextuels,
  • d’actualiser les pratiques de recrutement et d’inclusion dans l’emploi et de revisiter la pédagogie de l’alternance.

Chaque situation, chaque entreprise, sera singulière. L’allocation de moyens, en amont à la mise en œuvre d’une AFEST, témoigne d’une volonté de personnalisation (et non pas de reproduction industrialisée), ainsi qu’une réelle attention à la phase de préparation et de mobilisation des acteurs de l’entreprise ; L’articulation permanente avec le conseiller permettra de croiser les regards, de partager des informations, de se professionnaliser mutuellement.

Parmi les points de passage obligés, se trouve en premier lieu l’analyse des situations de travail. Cette étape préliminaire à toute AFEST est un processus de mise en mots (récit) du contenu du travail.

Au-delà de la description des tâches et procédures, elle permet d’explorer les marges d’autonomie, de manœuvre. Elle développe, chez les individus et les collectifs, la capacité à parler du travail et les incite à agir sur les conditions nécessaires pour la réalisation d’un travail de qualité, productif et constructif.

Nos principes d’interventions portent une attention particulière à :

  • mobiliser tous les acteurs concernés au sein de l’entreprise : direction, RH/formation, management, encadrement de proximité, équipes, individus, et, pour les accompagner, les organismes de formation, les OPCO ainsi que les interlocuteurs territoriaux,
  • doter de manière durable l’entreprise d’outils de l’analyse du travail et de la réflexivité,
  • recentrer l’apprentissage dans l’action en situation de travail, dans une démarche réflexive pour acquérir des compétences techniques et mobiliser des compétences transversales
  • produire une mobilisation ou une évolution de compétences pédagogiques des acteurs encadrants